coterie JASPE de Pangea

Les Jeunes Aventuriers au Service de la Pureté Elémentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Lever d'un Soleil

Aller en bas 
AuteurMessage
Malek

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 88
Coterie : Elivagar
Element : Air
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Le Lever d'un Soleil   Lun 15 Jan - 21:41

C’est au petit jour qu’une jeune elfe vint se présenter au fortin de la jaspe, montée à cru sur un remarquable alezan. Equipée d’une cuirasse parfaitement entretenue, d’un arc et d’une épée au côté, elle ne semblait aucunement avoir fait de la route, fraîche, propre. Néanmoins, le blason de la ville d’Assur brodé sur sa cape couleur azur ajouté à son teint hâlé d’elfe grise confirmait qu’elle venait de bien loin. Par ailleurs, aucune escorte n’était avec elle, signe qu’elle savait certainement se débrouiller seule sur la route.

Ses cheveux bruns légèrement bouclés coupés très courts et ses allures de fier combattant lui donnaient des airs un peu garçon manqué. Cette impression ne survivait toutefois pas à l’observation de son joli petit minois aux lèvres charnues et de sa taille fine. Arrivée devant le portail principal, elle fit s’arrêter sa monture et lança aux gardes d’une voix forte et ferme:


« Ola ! Salutations, combattants de la Pureté !

Je suis le lieutenant Safrah de la Garde de la Confusion, luttant pour la protection de la capitale Eolime, Assur.

On m’a envoyée jusqu’à vous pour porter un message aux vôtres, à vos chefs ainsi qu’à vos alliés souvent présents en ces lieux. Il est signé de la main de mon maître, connu comme Nith-Aiah de l’Air et actuel meneur d’Elivagar, son Excellence Malek Hamshad-Oakenfeld. Je sollicite la permission d’entrer afin de vous le remettre. »



Malek Oakenfeld ? Soit le message était atrocement en retard et sa porteuse bien mal informée, soit…

Elle attendit une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drazhar

avatar

Nombre de messages : 64
Age : 29
Coterie : Ordre de l'Air
Element : Air
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Lun 15 Jan - 23:42

Au nom de Malek, Drazhar se précipita vers le portail, suivi de près par son compagnon Beren.

"Malek Oakenfeld? Le seigneur Malek Oakenfeld? Je le pensais disparu.. Comment celà se peut-il? s'enquit l'Elfe gris
-Drazhar, calme toi, il y a peut-être une erreur! Quoique, avoir des nouvelles de Malek nous ferait plaisir à tous, Eolims et autres purs.
-Qu'importe! Nous apprendront bien assez tôt ce que nous aurons à savoir. Va donc chercher Thana!
- Tout de suite chef!"


Le Chevalier du Ciel repartit d'où il était venu, accélérant toujours le pas.

Pendant ce temps, Drazhar s'impatientait. Il décida de se présenter à sa congénère.

"Salutations Safrah! Je suis Drazhar, co-dirigeant des Grizzlys d'Hudémune, chargé de la formation des nouvelles recrues de la JASPE, et aidé dans cette tâche par mon ami Arhiman le Lumen. J'ai envoyé mon compagnon quérir Thana Stonecuter, elle ne devrait point tarder!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraneir
Membre de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 31
Localisation : Quelque part en ce bas monde.
Coterie : L'ordre du temple Pangéen, =>JASPE
Element : Nature
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mar 16 Jan - 1:02

-Eraneir?
Quelques coups, donné à une porte, retentirent.
-Eraneir?
-Ca va, ça va, j'arrive...
La porte s'ouvrit, montrant le diplomate mouillé, une serviette autour de la taille en guise de vêtement. Un seau traînait derrière lui, près d'une cuve en bois.
-Ah. Désolé, j'arrive au mauvais moment, dit Dragz'Dul mi-figue mi-raisin.
-Hmm..., c'est toujours quand on est dans sa cuve qu'on a besoin de vous. C'est urgent?
-Euh... c'est inatendu. tu ferais mieux de venir vite.
-Je crois que je vais d'abord enfiler un habit qui sied mieux à ma fonction. Ca a un rapport avec elle, au fait?
-Euh... oui et non.
-Bon, c'est compliqué, quoi.
-Ah!, non... non... c'est très simple! Mais je crois que tu vas me poser beaucoup de question.
Un silence relativement long s'installa entre les deux amis, toujours sur le pas de la porte de la salle d'eau. Eraneir, perplexe, mais un brin blasé, observait Dragz'Dul, qui ne savait pas trop par où prendre son l'elfe.
-Bon, rentre alors, tu m'expliqueras ça le temps que je finisse ma toilette.
Eraneir s'écarta, puis partit vers le seau pour le remplir dans une pompe non loin, afin de se rafraichir le visage. Puis, tandis qu'il se séchait, il apostropha de nouveau le nain.
-Alors?
-Eh bien, un messager est arrivé, il n'y a pas cinq minutes, à l'intention de la JASPE, de ses alliés, et d'un peu tout le monde, du moment qu'il est dans le coin.
-Donc, ça concerne bien mon rôle de Paleïanas. Eraneir partit dans sa chambre pour se trouver un vêtement.
-Et qui m'en veut, à nous apostropher de si bon matin?
-La messagère, qui vient d'Assur, et fait partie de sa garde, à parlé du Nith-Aïah et actuel meneur d'Elivagar...
-Non, laisse-moi deviner, ce serait Galadan qui a été propulsé à la tête d'Elivagar? C'est ça la nouvelle surprenante? Remarque, le fait qu'il se définisse encore par le terme obsolète de Nith-Aïah, c'est pas inintéressant non plus...
-Non, ce n'est pas ça. Mais laisse-moi terminer, tu ne trouvera pas. La messagère parle de Malek Hamshad-Oakenfeld.
Eraneir s'agrippa à la chemise qu'il avait entre ses mains comme si elle l'empêchai de tomber. Tout d'un coup, le terme de Nith-Aïah devenait moins obsolète.
-Malek Oakenfeld? Non.
-Euh... si.
-... Remarque, ce n'est pas forcément lui. Peut-être quelqu'un qui a prit son nom, pour appuyer un putsch quelconque... dans l'état où sont les éolims en ce moment. Ou, non! comment as-tu dit? Hamshad-Oakenfeld? Voila, c'est ça, c'est un de ses cousins, d'où le Hamshad. C'est vrai, quoi, je n'ai jamais vu ce nom-là sur les documents officiels. Va chercher Tae' Tringel, il saura sans doute à qui il correspond... Ramène aussi Nymia et Faelan, tiens. Ca fera pas de mal. Il y avait qui pour écouter en bas?
-Quelques tire-au-flan, qui cherchent une excuse pour ne pas faire leur corvée. Drazhar, aussi, qui a envoyé chercher Thana.
-Bien. A tout de suite.

Eraneir sauta dans ses chausses, qu'il laça à une vitesse record, puis sorti de sa chambre.

Hum... Mais si c'est vraiment lui; comment est-il, après tout ces évènements?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malek

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 88
Coterie : Elivagar
Element : Air
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mar 16 Jan - 2:06

Les recherches sur le patronyme Hamshad ne donneraient rien de bien convaincant. Il y avait toutefois bien une lignée de quelques Hamshad Eolims célèbres : une très noble famille de Nippur dont le dernier rejeton, Nadir, avait même fini par recevoir le titre de Grand Gouverneur de cette cité d’Anu. Son règne exemplaire correspond à une période de remarquable prospérité et de puissance, mais s’assombrit sur sa fin, avec son assassinat jamais tiré au clair. Une intervention Ténébreuse avait été soupçonnée, ainsi que quelques adversaires politiques, voire même sa propre épouse, devenue démente et morte peu après lui. Quoi qu’il en ait été, sa disparition laissa la ville dans un grand trouble, et les dirigeants qui se succédèrent depuis ne parvinrent pas à empêcher les lourds problèmes de gestion qu’elle connaît aujourd’hui, notamment sur le plan de sa défense.

Aucun rapport ne sautait au yeux avec les Nith-Aiah de l’Air, ni Elivagar et pas même Malek. Peut-être avec davantage de recherches ?





Mais avant cela, à la porte du fortin de la JASPE…




Safrah avait patienté, digne et droite sur son cheval. A l’arrivé de Drazhar, elle lui adressa un élégant geste de salutation elfique, sa main effleurant son front puis ses lèvres.

« Salutations, mon frère, la bénédiction du ciel sur toi et ta faction, Grizzlys d’Hudémune. Merci pour ton accueil. J’attendrai le temps qu’il faudra, pour que ceux qui veulent m’entendre soient prêts et pour recevoir la réponse de vos responsables. »


Elle fit basculer vers l’avant une outre d’eau accrochée dans son dos et but quelques gorgées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjoll
Fondateur de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Sur les routes de pangée
Coterie : Jaspe
Element : Tonnère
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mar 16 Jan - 22:40

Quand la jeune fille se présenta aux portes du fortin de la jaspe, Mjoll était plongé dans l'une de ses interminables discussions avec son filleul, lui demandant des explications sur le positionnement actuel des Grizzlys d'Humédume et sont éparpillement sur la carte.
Mais alors que le jeune lumen lui répondait qu'il aller bientôt rappeler les troupes à lui, quelqu'un vint tambouriner à la vieille porte en chêne du lieu où ils s'étaient installés, interrompant leur discussion.


-Et bien qu'est-ce qu'il se passe ? Entré donc ! Ordonna Mjoll en jetant un oeil colérique et à la fois intrigué à la porte de son bureau.

Celle-ci s'ouvrit aussitôt, laissant apparaître un jeune humain portant les couleurs de la Jaspe.


-Maître Silftarg, lieutenant Ahriman, il y a une jeune femme, une elfe d'Assur, qui attends devant la porte du fortin ! On fait quoi ?

- Une jeune femme ? éolim ? Répéta le lumen, son regard soudain devenu vif et son sourire allant s'agrandissant. C’est sûrement Eldrÿl !!! Qu'elle entre !!

- Arhi…Tu sais bien qu’elle est son frère ne reviendront pas…Répondit le Tordenn avec peine, mais le jeune lumen n’écoutait plus, imaginant déjà la scène de leur retrouvaille.... Vous a t'elle expliqué ce qu'elle voulait ?

-Elle a dit qu'elle apporté un message de euh....ah oui, son Excellence Marek Oakinteld...

-Un message de...De...QUI ??? Malek Oakenfield ???

- Ah oui vla ! C'est ça qu'elle a dit ! Répondit l'humain en hochant machinalement la tête.

Filleul et parrain s'échangèrent un regard surpris avant de se relever tout deux brusquement de leurs chaises, d'attraper le premier manteau venu et de se hâter vers les portes du fortin.
Une fois sur place, ils constatèrent que Drazhar était déjà présent, ainsi qu'Eraneir et d'autres membres de la Jaspe qui semblait aussi intrigué par la nouvelle qu'eux.
Les deux purs se frayèrent un chemin parmi eux et une fois devant le portail, purent enfin apercevoir la jeune fille ayant causé tant d'agitation si tôt dès le matin...


-Bonjour à vous, Dame d'Assur.
Thana et sa soeur son indisponible actuellement pour des raisons qui leur sont personnelles et je les remplace durant leurs absence.
Ouvrez la porte ! Demanda le nain aux gardes de celle-ci.
Entrez donc, dame éolim, que nous puissions entendre votre message.

_________________
Archiviste de la Jaspe et membre des loups de Quélasha.
Juge des Tordenns au sein du Haut Conseil de la Loi
Joueuse de Mjoll et Tagor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arhiman
2eme Avertissement
2eme Avertissement
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 26
Localisation : Le Mans
Coterie : JASPE
Element : Lumière(Terre[arhiman]Tonnerre[horus])
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 17 Jan - 0:51

Malgré la déception qui avait empli l'elfe, cette nouvelle l'avait fait levé aussi vite que son parrain. Après tout, le retour d'un mort d'une telle importance pourrait faire désaoûler nimporte quel nain sur le champ. Ils avaient rejoints les badauds qui se serraient près de la porte à grandes enjambées.
Au final, Arhiman ne regretta pas le voyage. Car malgré l'étrangeté de la provenance du message, le lumen pu décrouvrir une elfe d'une grande beauté qui lui fit rougir les paumettes. Il resta un peu à l'écart, regardant son parrain accueillir la messagère.
Une fois que Mjoll avait fini son discours et l'elfe à l'intérieur des fortifications, il s'avança pour l'accueillir à son tour. Non pas pour la séduire, il n'aurait jamais osé, ayant encore le souvenir vif d'une autre eolime, mais pour montrer qu'il savait se comporter en dirigeant grizzli.


-Bonjour à vous, Eolime.
Je me nomme Arhiman et suis chargé avec Drazhar des Grizzlis de notre grande coterie. Veuillez vous comporter comme en votre demeure, vous êtes la bienvenue.
Horus
dit-il en haussant la voix s'occupera de vous préparer une chambre pour vous reposer. Il veillera à la placer dans le même bâtiment que ma propre chambre, pour que je puisse veiller à votre sécurité et votre sérénité.
En attendant, je pense parler au nom de tous en nous expliquant pourquoi vous dites venir au nom du Nith-Aiah. N'est-il pas mort ?


Lisant la fatigue sur joli visage de l'elfe, Arhiman pensa que trop de questions n'auront que trop peu de réponses.

-Pour l'instant, cesse de questions, allons à la taverne, vous pourrez vous y désaltérer.

Une masse compacte suivit alors l'elfe eolime sur le chemin de la taverne, tandis qu'un humain aux couleurs de l'Elumni s'écartait, visiblement déçu, du groupe et prenait la direction de l'aile Ouest.

-Tu perds rien pour attendre, Arhi , marmonna-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraneir
Membre de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 31
Localisation : Quelque part en ce bas monde.
Coterie : L'ordre du temple Pangéen, =>JASPE
Element : Nature
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 17 Jan - 1:37

Tandis qu'on ouvrait les portes à l'éolim, Dragz' dul et trois personnages rejoignirent Eraneir. L'un deux, un elfe habillé avec beaucoup de savoir-faire vint se placer près d'Eraneir.
-J'ai fouillé dans ma mémoire, mais ça n'a pas été facile. Je connais surtout les noms des familles d'Assur, et la branche de la famille Amshad à Assur n'est pas à la hauteur d'un poste de Nith-Aïah. C'est Faelan qui s'est souvenue de la seule information interressante, parce qu'il avait travaillé sur l'assassinat d'un de ses membres avant votre arrivée.
-Il avait fait pas mal de bruit, dans la profession. Ces mots venaient d'un nain ronduillard un peu en retrait. Il n'avait pas parlé bien fort, mais très disctinctement.
-La branche aîné des Namshad est à Nippur, continua l'elfe, c'est une famille maîtresse là-bas, au point que l'un d'entre eux accéda à la fonction de Grand Gouverneur de la cité: Nadir Hamshad. C'est lui aussi qui fût assassiné. Je n'en sais pas plus.
-Hum... et comme on ne sait rien de la famille Oakenfeld... Eraneir essayait de trouver quelque chose en plus.
-Eh! bien on fera avec. voilà tout. Dragz'Dul avait la mine tout aussi songeuse. Soit c'est un parvenu, soit... soit c'est notre homme.
-hmm. Merci Tae'Tringel, au fait, dit brusquement Eraneir en s'adressant à l'elfe à la mise recherché.

Sous leur pied, on ouvrit la porte, et la cavalière entra. Ils descendirent la rejoindre dans la cour. Eraneir lui adressa la bienvenue, suivit de Tae'Tringel qui executa une révérence digne des cours éolims. Les trois autres se contentèrent d'un signe de tête.

Arhiman s'approcha alors, décrochant par sa tirade un bref sourire à Dragz', un visage sombre de la part d'Eraneir, et un air consterné de la part des trois diplomates qui les accompagnaient.

-Laisse donc Mjoll s'en occuper, va, lui souffla aussi discrètement que lui permit la situation le paleïanas, il se débrouille très bien.


Dernière édition par le Mer 17 Jan - 11:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drazhar

avatar

Nombre de messages : 64
Age : 29
Coterie : Ordre de l'Air
Element : Air
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 17 Jan - 2:06

Drazhar entra aussi dans la taverne.

"Tiens mais j'y pense, si Thana n'est pas là, j'ne connais un qui va revenir bredouille après avoir couru de droite à gauche..."

Puis il s'installa en face de la convive.

De vous à moi, que pensez vous de la menace qui pèse dessus sur Assur? Je sais que vous n'êtes pas là pour ça, et je m'inquiète à propos de se sujet, bien que d'aures se veulent rassurant. D'ailleurs si il y a une attaque, je serais sur place. Le plus d'informations possibles seraient utiles, loin de toutes ces querelles entre Eolims. Je ne cacherais pas que je pense que la folie de la tempête s'étend, et je m'en inquiète. Ils ne seront pas tous des Yûrei, car ne se clameront pas comme tel, mais n'en seront pas loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malek

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 88
Coterie : Elivagar
Element : Air
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 17 Jan - 20:14

Safrah mena sa monture par la bride pour passer les portes et la laissa aux écuries, qu’elle se repose un peu. Elle observait avec attention tous ses interlocuteurs et les saluait avec la même politesse distinguée, caractéristique de son peuple mais plus encore d’Assur. L’agitation qui commençait à régner autour d’elle lui paraissait fort peu commode, toutefois elle n’en montra rien, laissant ses hôtes faire comme ils l’entendaient chez eux. L’essentiel du trajet fut occupé en mondanités, toutefois, elle répondit plus directement à une proposition d’Arhiman sans se départir en rien de sa prestance et de la distance formelle qu’elle conservait avec tous :


- «Merci pour votre proposition de m’accueillir dans le bâtiment où vous résidez, cousin, mais ce ne sera pas nécessaire. La protection de votre fortin est bien suffisante à mes yeux, nul besoin de vous déranger personnellement pour veiller sur moi. Les quartiers où vous accueillez les voyageurs de passage me suffiront.»


Son ton gracieux mais ferme n’invitait à aucune négociation sur le sujet. La demoiselle ne quitta son expression neutre que lorsque le groupe parvint devant la taverne, pour un haussement de sourcils stupéfait. Ainsi, ce n’était pas une plaisanterie. C’était bien dans une taverne qu’ils entendaient les messages officiels et les discutaient, à mille lieues des salles d’audience des palais d’Assur. Elle ne s’en émut pas davantage et repris son expression maîtrisée.

Dans les lieux, elle refusa toute boisson alcoolisée. Elle jugea peu diplomatique de demander un jus de fruit dans le débit de boissons d’une coterie dirigée par une naine Tordenn, aussi se contenta-t-elle d’eau. Demeurant debout, adossée à l’une des colonnes qui portaient le toit, elle commençait à offrir ses réponses. La question venait une fois encore d’Arhiman, mais elle adressa la réponse à tous.



- «Oui, mon maître le Nith-Aiah Hamshad-Oakenfeld, que nous ne connaissions à l’époque que sous le nom d’Oakenfeld, est mort durant la terrible bataille qui vit Assur tomber. Il ne s’en releva pas. Nous commencions à croire que ce serait pour toujours, mais il est revenu, non allongé comme un mort sous un puits de réincarnation, mais debout comme un ange, par la porte du Palais d’Anu à Assur. J’ai vu sa gloire de mes yeux. J’ignore quel est ce prodige, c’est à lui qu’il vous faudra adresser la question. Je ne me présente à vous qu’en tant que porteuse de sa parole, non de son mystères ni du récit des épreuves qu’il a pu traverser.

A l’heure actuelle, il voyage secrètement entre notre capitale et un lieu que j’ignore, pour rejoindre ses compagnons d’armes. Toutefois, il vous a expressément choisis pour une annonce particulière de son retour avant de l’officialiser publiquement, trop conscient d’avoir été distant de vous par le passé. Selon ses propres mots, il espère par cette attention faire montre de son désir de combler le fossé qu’il a lui aussi contribué à creuser entre vous, car si ses méthodes différent des vôtres, vous représentez à ses yeux une part non négligeable de la Pureté. Voici pourquoi je suis ici, compagnons.»


Safrah écouta la question de Drazhar sur Assur, sans relever le hors-sujet. Patiemment, elle répondit :



- «Je ne puis malheureusement vous dire davantage que les autorités officielles désignées par Anu, notre Seigneur. Son Excellence Hamshad-Oakenfeld n’a, pour sa part, pas perdu le désir de préserver la capitale qu’il a forgée de ses mains après Anu, loué soit son nom. Néanmoins, il ignore encore s’il conservera ses fonctions politiques, ainsi, son avis n’entre pas en ligne de compte tant que cette incertitude demeure. Quant à mon avis personnel, que puis-je dire ? Que je voudrais savoir Assur en sécurité ? C’est exact, mais cela n’a pas à influencer vos plans. Obéissez à vos dirigeants de coterie et d’Elément, frère, puis, à votre cœur. C’est encore ainsi que vous vous garderez le mieux de la folie.»


Enfin, après une brève pause, elle reprit :



- «J’écouterai vos questions s’il y a lieu, mais ne perdons pas de vue le message, compagnons. A ce sujet, êtes-vous prêts ? Doit-on attendre encore quelqu’un ?»



Le silence n’empêcha pas Eraneir de penser. Oakenfeld… Pourquoi ce nom typiquement sylvain ? Il n‘y avait aucune réponse intéressante à cette question, un hasard de l’amour, des rencontres ? Un simple nom d’emprunt ? Il y avait tant de possibilités qu’il valait mieux abandonner et se concentrer sur son rôle de diplomate. Diplomate ? Diplomate ! Il y avait eu une ambassadrice du nom d’Oakenfeld, bien avant l’entrée en fonction d’Eraneir lui-même. Comme quoi, s’intéresser à l’histoire des institutions et de ses prédécesseurs peut toujours s’avérer utile ! Oh, elle n’était probablement pas un grand personnage populaire… Une simple elfe sylvaine, un agent du peuple de la Nature, parmi les milliers de ceux qui font leur travail sans jamais être connus. Comment s’appelait-elle, déjà ? Artemisia… Artemisia Oakenfeld. Difficile de se rappeler pourquoi avoir retenu ce nom. Peut-être était-il lié à quelque chose, mais à quoi ?A défaut de certitude, c’était au moins un début de piste à creuser…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drazhar

avatar

Nombre de messages : 64
Age : 29
Coterie : Ordre de l'Air
Element : Air
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 17 Jan - 20:56

"Merci de votre réponse ma soeur. Je m'en tiendrais à ses conseils. J'attends maintenant avec impatience le message du Nith-Aiah Hamshad-Oakenfeld puique c'est ainsi qu'on l'appelle.
-Alors il est vraiment de retour? Je me demande bien ce que Catriona et ses amies auront à dire de celà...
-Toi aussi tu es de retour Beren?
-Oui, Thana n'est pas là. Personne n'a fait attention quand je suis entré.
-Installe toi et écoute en silence, je te prie.

Le Chevalier du ciel saisit une chaise, et s'y asséya à califourchon, les bras sur le dossier. Une bière lui fut servi, et il attendit patiemment.

L'Elfe Gris quant à lui continué de se poser des questions. Malek était quelque part entre Assur est un lieu secret. Alors il passerait sûrement par Assur si celle-ci était attaquée, et il se sentit rassuré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjoll
Fondateur de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Sur les routes de pangée
Coterie : Jaspe
Element : Tonnère
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 17 Jan - 21:26

Le Nain laissa ses compagnons accueillir la jeune femme, pensant tout comme son filleul qu'elle devait d'abord ne serait-ce que ce désaltérer et se reposer de sa longue route, mais l'elfe éolim ne semblait avoir ni trop soif ni trop faim, bien qu'elle bu un verre d'eau, ce qui semblait plus un acte de politesse que de nécessité pour celle-ci.

Mjoll fut étonné des premières nouvelles qu'elle annonça...Malek Oakenfield voulait tenté de nouer des liens avec la Jaspe ?
Le nain ne pu s'empècher de rester sceptique et de trouver cette nouvelle bien étrange ...
Quoi qu'il en soit, son retour au sein de la pureté était une bien bonne nouvelle et le Tordenn s'en réjoui.


«J’écouterai vos questions s’il y a lieu, mais ne perdons pas de vue le message, compagnons. A ce sujet, êtes-vous prêts ? Doit-on attendre encore quelqu’un ?»

Demanda alors la jeune femme, faisant sortir le Juge de sa reflexion.
Elle semblait presser d'accomplir sa mission et n'avait apparemment pas envie de s'attarder, ce que le nain compris aisément, une dame d'Assur ne devait pas se retrouver très à son aise dans une taverne...


-Je vais vous demandez de patienter encore quelque instant, lieutenant.
Maintenant que vous vous êtes désaltérez et puisque le message que vous souhaitez nous délivrer semble être de la plus haute importance, nous allons passer à côté.

Le Nain se leva et quitta la taverne, bientôt suivit du reste de la compagnie qui semblait s'impatienter de se retardement.
Après avoir parcouru un large couloir et montaient un petit escalier, ils arrivèrent devant une porte en chêne que le nain ouvrit alors.

Elle donnait sur l'une des pièces principales du fortin, une grande salle rectangulaire, aux couleurs vives et qui était éclairé par la douce lumière d'une grande cheminé dominant la salle.
Des fauteuils de toutes tailles et aux teintes rougeoyantes étaient installés au tour de celle-ci. Un peu plus loin, plus proche du mur droit, on trouvait une longue table de bois, entourait de plusieurs chaises.
D'ordinaire, quand les membres de la jaspe se réunissaient pour parler de sujet important et sérieux, c'était ici qu'ils venaient, contrairement à la taverne qui était employé pour toutes sorte de discussions, et à la tour nord dans laquelle se tenait les plans de guerres et discussions de batailles.

Mjoll s'installa à l'une des chaises bordant la table de bois, invitant les autres à faire de même.
Enfin, quand chacun eut pris place et que le silence se fut fait, il reprit la parole :


-Hé bien, Dame d'Assur, nous sommes à présent prêt à vous écouter.

_________________
Archiviste de la Jaspe et membre des loups de Quélasha.
Juge des Tordenns au sein du Haut Conseil de la Loi
Joueuse de Mjoll et Tagor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arhiman
2eme Avertissement
2eme Avertissement
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 26
Localisation : Le Mans
Coterie : JASPE
Element : Lumière(Terre[arhiman]Tonnerre[horus])
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Jeu 18 Jan - 0:15

Assis à droite de son parrain, Arhiman fulminait intérieurement. Bien sûr que la taverne n'était pas un lieu de décision stratégique et de discussion diplomatique ! Il avait juste cru bon et poli de proposer à une invitée de se désaltérer. Mais il comprit son erreur devant le regard noir de Mjoll, alors qu'il commandait une bière. Un nain qui empêchait un elfe de boire de l'alcool...on aura décidément tout vu !
Les bruits de l'assemblée laissait place au silence après que Mjoll ait pris la parole.
L'elfe était encore silencieuse et l'assemblée retenait son souffle. L'elfe comprit que les dames d'Assur savent vraiment se faire désirer. Tout le contraire d'une autre elfe eolime...
On entendait plus que le crépitement de la cheminée, les ombres cohabitaient avec les lueurs dans une houle de douceur.
Alors que tout le monde retenait son souffle, la porte s'ouvrit en grande volée. Un humain rentra dans la salle, fixant ardamment Arhiman.


-Désolé de n'être pas revenu plus tôt, j'ai été retenu...

Une fois Horus assis à son tour, le silence revint, l'eolime prit enfin son souffle pour prendre la parole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraneir
Membre de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 31
Localisation : Quelque part en ce bas monde.
Coterie : L'ordre du temple Pangéen, =>JASPE
Element : Nature
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Jeu 18 Jan - 3:23

Assis sur un tabouret des plus inconfortable, Eraneir écoutait distraitement les réponses de la messagère aux questions d'Arhiman. Il nota avec quelle persuasion elle était convaincu que c'était bien Malek qui était revenue, et laissa de côté ses idées de faux-semblant: ce devait bien être lui, oui...
Il fut passablement surpris devant les dires de Malek. Conscient d'avoir été distant d'avec la JASPE? oui, sans doute, ce fut tout à fait conscient de sa part. Mais désireux de combler le fossé qui les séparait? Là, il avait changé, et, quelque soit la teneur du message, sans doute gagné en humanité.
C'était bête de se retrouver devant une simple prise de contact, mais la mention "particulière" qualifiant le message lui fit espérer autre chose qu'une lettre au formalisme ennuyeux.

Mais tout de même, pourquoi ce "Hamshad"? La question lui était repassé par l'esprit tandis qu'il migrait vers la salle du conseil. D'autant plus qu'il y avait un truc qui clochait: il avait porté le nom de sa mère durant toute ses annés, pas celui de son père! Bien sur, puisqu'actuellement, Oakenfeld avait été remisé en deuxième position. Or, Malek s'est peut-être caché des choses, mais sa réputation ne lui prétait pas un tempérament de menteur. Il fallait qu'il ait mit les noms dans l'ordre: d'abord celui du père, puis celui de la mère. Oakenfeld... c'est un nom sylvain, d'ailleurs... mais ce n'est pas la première fois que je me fais la réflexion. Une diplomate qui m'a précédé il y a un bon bout de temps, et dont je vois quelque fois passer le paraphe avait le même patronyme que lui... ah! c'était si simple. Il faut des info sur... comment s'appelle-t-elle?... le prénom aussi avait accroché... Artemisia. quelles sont ses dates d'entrée et de sortie de fonction, pourquoi est-elle parti, si elle était déja enceinte, quels ont été ces derniers postes, quels membres de la famille Hamshad vivaient à l'époque, ceux particulièrement en vue, ceux à la vie amoureuse trouble ou anecdotique, ceux qu'elle voyait facilement par son métier... Il faudra qu'il en parle à sa fine équipe quand le messager sera partit! Ce ne sera pas une histoire difficile à trouver, nom de Tammuz! Malek est à peine un adulte! Et il faut que ce soit la bonne version!

Quand ils arrivèrent dans la grande salle, il se mit en face de l'elfe grise, les yeux pétillants de malice, attendant avec impatience qu'elle délivre ce pour quoi elle avait fait tout ce chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
virgilius

avatar

Nombre de messages : 14
Element : Lumière
Date d'inscription : 20/12/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Jeu 18 Jan - 19:10

Virgilius entra à son tour dans la salle. D'un regard il s'enquit auprès de Mjoll de l'autorisation à sieger en cette salle. Après un rapide bonjour à tous les occupants il se dirigea vers l'elfe de la Garde de la Confusion.

Une brève inclinaison de la tête, un claquement du poing contre son plastron.
- Lieutenant Safrah, je me nomme Virgilius. Je vous prie de bien vouloir accepter mes salutations distinguées.

Puis plongeant son regard dans celui de l'elfe.
- Je représenterai ma côterie "le cercle des silmarils" lors de cette réunion. Notre chef Sulfur d'Ariodis est particulièrement intéressé par cet évènement pour le moins... inattendu !

Virgilius aurait bien appelé l'elfe par des termes moins rigoureux, comme "Dame Safrah" ou "Chère Eoline". Cependant en tant que militaire, il ne pouvait se permettre cet écart. Cette réunion était pour lui une réunion de travail.

Le guerrier se retourna ensuite vers un siège libre. Le cliquetis métallique de son armure s'entendait à chacun de ses pas. Il s'y assit et attendit patiemment, en toute discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malek

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 88
Coterie : Elivagar
Element : Air
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Sam 20 Jan - 19:18

" Je ne vous ferai pas attendre plus longtemps. Voici le message que m'a confié mon maître. "

L'elfe porta la main contre son coeur.

" Je fais serment devant vous d'être fidèle à sa parole. Chaque mot que je prononce, ce sont ses lèvres qui me l'ont dicté. A ses phrases je n'ajouterai ni ne retrancherai la moindre souffle. Je cite. "





Pour la fourmi, la rosée est une inondation.


J’ai été un petit garçon très meurtri. Je me souviens de cet autrefois si loin, pourtant si proche, si présent. Je ne connais certainement que peu les membres de votre assemblée qui écouteront ce message, mais je pense que vous, vous avez appris à me connaître. Du moins, à connaître la façade que j’ai bien voulu montrer.

Ce Malek Oakenfeld qui occupe une part de la mémoire de certains d’entre-vous est un homme rongé, dévoré par la honte. La honte d’avoir grandi en esclavage et connu les pires outrages. Un homme si blessé qu’il aurait préféré mourir que laisser savoir ce qu’il avait vécu. Un homme qui a préféré se faire haïr plutôt que risquer d’inspirer de la pitié. Un homme qui n'est plus.

Pourtant, je garde de mon enfance misérable certains souvenirs, brillants comme des soleils dignes de Marduk. Aujourd’hui encore j’éprouve de la nostalgie en y repensant, malgré la noirceur du reste. Je me souviens comment les créatures féeriques des forêts m’ont appris à lire en secret dans un petit livre de prières à Anu, me tapant avec douceur le front de leurs petits poings lorsque je faisais une erreur. Je me souviens comment elles m’ont baptisé dans le culte de la Nature – l’auriez-vous cru ? – en versant sur moi des feuilles séchées et des fleurs fraîches, en me marquant le front d’huiles essentielles. Je me souviens d’avoir écouté ma propre histoire assis sur les cuisses d’une dryade, ma seconde mère, comme s’il s’agissait du roman de la vie d’un autre, celle d’un prince né dans un palais, fils du gouverneur de l’une des plus importantes cités de l’Air.

Si je mentionne ces moments de mon existence aujourd’hui, c’est parce qu’ils furent les ferments de mon rêve. Mon fabuleux rêve dans lequel aucun enfant n’aurait plus jamais à subir ce que moi j’ai subi. Ils furent les racines de ce que j’ai souhaité bâtir à Assur. Ils m’ont donné la volonté et la force de gouverner par l’exemple, par le poing.

Je voulais être fort. Je me suis battu. J’ai affronté la mort, la vie, les autres. J’ai exigé le meilleur pour mon paradis. J’ai écarté tous ceux qui ne s’étaient pas assez soumis à mon désir d’absolu, ceux qui n’avaient pas l’envergure de lutter avec la même énergie que moi ou qui n’en avaient pas le désir. Vous avez fait les frais de cette attitude, et cela m’indifférait : mon incroyable création fonctionnait. De cette réussite que tous croyaient impossible, moi j’avais fait ma fierté, mon orgueil. De nombreux Purs de tous horizons y ont cru, y ont contribué, peut-être même y en a-t-il parmi vous. Ceux là, je ne les remercierai jamais assez.


Je me suis absenté quelques jours. La rosée est venue, et je me suis rendu compte à mon retour que tout s’était effondré.


J’ai vu que je n’étais moi aussi qu’une fourmi. Je me suis revu aux heures noires de mon existence. Bien au delà de ma personne, je n’ai pas supporté de voir la perfection que j’avais entretenue délaissée, méprisée, même. Ce n’est pas Assur qu’ils méprisaient, mais moi, par l’intermédiaire de ma ville. Je n’ai pas pu supporter de voir mon rêve offert à tous s’effondrer à cause de la haine que certains me portaient à moi seul.

Aujourd’hui, je l’ai compris. Celui qui est trop occupé à faire le bien n’a pas le temps d’être bon. Je n’ai pas eu le cœur bon envers vous parce que j’étais trop occupé à faire le bien, sans vous. En vous adressant ces mots aujourd’hui à vous, j’espère bien sûr que vous me comprendrez un peu mieux, mais surtout, je désire renouer symboliquement des liens avec tous ceux qui ont été blessés par mon attitude. Vous devez en connaître beaucoup. Portez leur mes mots, répétez les à qui voudra les entendre..

Que le monde entier le sache, Malek s’est réconcilié avec lui-même. Ne vous trompez pas, ce n’est pas un changement, je reste le même : exigent, fidèle, droit. J’ai simplement appris à tendre la main, à tolérer l’échec des autres fourmis. La rosée arrive plus vite chez soi qu’on ne le croit, mais mon royaume ne sera plus celui des fourmis. Je veux dorénavant gouverner par la justice, par le cœur. Avec les autres.


J’accepterai avec joie une invitation à venir prendre part à votre assemblée en personne, à discuter, à échanger sur les questions de stratégie, de religion ou quelqu’autre domaine où mon avis pourrait vous intéresser. Naturellement, je comprendrai aussi que vous ne souhaitiez pas me voir.

Ma trop longue absence m’a laissé de nombreuses affaires à régler. Par ailleurs, je n’ai pas souhaité m’inviter chez vous comme si j’y étais en terrain conquis. Voilà la raison pour laquelle ma fidèle Safrah se fait ma voix aujourd’hui. Mais j’aspire bien à le conquérir, par la douceur et le dialogue. Demain, Malek Hamshad-Oakenfeld peut être ami de la JASPE et des nombreuses coteries qui en sont proches.

Le choix est désormais vôtre. J’attends vos réponses avec hâte.


Les cieux veillent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eraneir
Membre de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 284
Age : 31
Localisation : Quelque part en ce bas monde.
Coterie : L'ordre du temple Pangéen, =>JASPE
Element : Nature
Date d'inscription : 19/09/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Dim 21 Jan - 3:35

Hein? Et moi qui me demandais si il avais changé!, pensa Eraneir. Il partit soudain dans un grand rire, claire et fort, la gorge déployé. Plus besoin de se poser de question sur sa naissance, en tout cas!
Derrière lui, on prenait la nouvelle à divers degré. Dragz' avait déja laissé tomber toute trace de sentimentalisme pour essayer de trouver la réponse la plus avantageuse; le message avait cloué les trois autres, mais Faelan se reprit vite:

-Vous voulez que je vérifie plus tard les informations qu'elle vient de fournir? chuchota-t-il à l'oreille du diplomate, qui lui répondit "non" d'un simple signe de tête. Ce dernier chercha un moment le mot juste, se demandant quel réponse donner à une telle déclaration, puis se lança:

-Que votre Nith-Aïah ne se leurre pas, madame: même si son exil ne lui avait permis que de pouvoir s'ouvrir aux autres, cela l'aurait quand même changé énormément. Personnellement, je prend ce message en note avec beaucoup de plaisirs. Tout comme j'aurais beaucoup de plaisir à ce qu'il vienne ici, pour se joindre à nos discussions, militaire ou autre.
Maintenant, ce n'est pas à moi de décider en ces lieux.
Il se tourna vers Mjoll, se demandant ce qu'elle allait répondre. Aurait-elle la sagacité de voir que, quoi qu'elle réponde, cela n'avait plus l'importance qu'on aurait pu lui conférer?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mjoll
Fondateur de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Sur les routes de pangée
Coterie : Jaspe
Element : Tonnère
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Lun 22 Jan - 23:29

Le nain avait écouté avec la plus grande attention le message qu'avait délivré Safrah.
Un silence s'était installé suite à cette déclaration, dans lequel le Juge avait choisi de prendre le temps d'analyser la situation et de bien réfléchir à la réponse qu'il allait donné.
Il approuva d'un hochement de tête aux paroles d'Eraneir, puis le silence revint.
D'une voie dans laquelle était perceptible, malgré ses airs assurés, son émotion à l'entente de ce message, il prit alors la parole :


-Lieutenant Safrah, je vous demande de transmettre mes paroles suivante à votre maître, en mon nom, en celui de la Jaspe, et également en celui de Thana Stonecutter :

C'est avec joie que nous accepterons de recevoir le Nith-Aïah Malek parmi nous.
Il est vrai que parmi les membres de la Jaspe, nous avons souvent eut des désaccords avec votre maître, cependant malgré tout ce que nous pouvions en dire, nous ne pouvions renier -et ne pourrons jamais- l'engagement réel, sincère et passionné qu'il a donner à son peuple et à Assur.

Il a toujours été aisé de critiquer l'attitude des autres et de se mettre dans le camp de ceux qui s'opposent. Il est toujours beaucoup plus difficile de se remettre soit même en question, de voir ces propres erreurs et de les accepter. En cela, la conduite et la démarche de votre maître l’honore et il à toute mon estime.

J'ose croire et espère sincèrement que les paroles de sieur Oakenfeld son sincère, et nous serons heureux et fier de le recevoir dans notre fortin et de renouer les liens avec lui et son peuple.

_________________
Archiviste de la Jaspe et membre des loups de Quélasha.
Juge des Tordenns au sein du Haut Conseil de la Loi
Joueuse de Mjoll et Tagor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
arhiman
2eme Avertissement
2eme Avertissement
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 26
Localisation : Le Mans
Coterie : JASPE
Element : Lumière(Terre[arhiman]Tonnerre[horus])
Date d'inscription : 25/08/2006

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mar 23 Jan - 23:27

Toujours assis après avoir entendu le message, l'elfe écoutait le diplomate sylvain intervenir.
Bien que n'intervenant pas, Arhiman avait quand même un avis sur la question.


"Il est toujours aussi beau-parleur, ce Malek, en attendant je ne lui ferai pas confiance avant un bout de temps. Franchement, est-ce que faire le bien empêche de bien se comporter avec les autres ? Après tout n'est-ce pas faire le bien que de tendre la main vers son frère pur ?"

Lorsqu'il était encore jeune, le Nith-Aiah ne lui inspirait déjà aucune confiance, il lui donnait plutôt une forte impression de suffisance et de morve, qui ne l'avait apparrament pas quitté depuis cette époque. Et, bien que sa puissance et son intelligence lui conférait une place importante au sein la Pureté, le lumen était de ceux qui ne souffrait pas ses interventions.
Il avait même entendu dire qu'il s'était fait passé pour un lumen lors d'une célébration de la Lumière, sur Son propre territoire. Ca non plus, il n'allait pas l'oublier.

Il acquiessa cependant aux paroles de son parrain et, malgré tous ces ressentiments, il se leva pour intervenir à son tour.


-Sachez qu’en tant que chef et représentant des Grizzlis de la JASPE, messagère Safrah, je suis tout disposé à entrer en communication avec lui s’il le désire et qu’il sera bien accueilli.
Et même si certains d'entre nous, et j'espère qu'ils se reconnaitront dans mes paroles, n'ont jamais éprouvé de sympathie à l'égard du défenseur d'Assur, ils se plieront à la coterie, et l'intérêt de la pureté passera en premier.
Si nous pouvons obtenir l'amitié du peuple d'Anu, alors nous n'hésiterons pas.
Passez donc lui le message suivant de la part de ma part :
"L'union fait la force, et vous êtes le bienvenue dans notre fortin."
Ca n'est pas très original, mais nul n'est besoin de faire des fioritures.
Drazhar, quelque chose à ajouter ?


Voyant l'eolim surpris qu'on lui demande son avis, Arhiman se rassit silencieusement et attendit que quelqu'un d'autre prenne la parole.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drazhar

avatar

Nombre de messages : 64
Age : 29
Coterie : Ordre de l'Air
Element : Air
Date d'inscription : 24/09/2006

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 24 Jan - 1:56

Drazhar était resté pensif. Beaucoup de choses le travaillaient en ce moment. Le retour de Malek hein? On verra plus tard, en fonction de ce qu'il fait, ça pourrait peut-être devenir intéressant.

Quand Arhiman l'interpella, il sursauta, sorti de sa rêverie. De quoi on lui parlait d'abord? Il regarda le Lumen dans les yeux, et compris qu'on lui avait posé une question.


Mmm? Ha! Euh... Pareil! Enfin à peu de choses près. Oui, la même chose, en gros. Quelle était la quesiton je vous prie.

On lui répéta la question. Rien à ajouter? Sur quoi, ça il en savait rien.

Non, rien à ajouter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malek

avatar

Nombre de messages : 5
Age : 88
Coterie : Elivagar
Element : Air
Date d'inscription : 14/01/2007

MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   Mer 24 Jan - 18:55


" Bien, alors je rapporterai fidèlement vos réponses. Merci de votre écoute et de votre accueil. "
, acheva-t-elle.

L'elfe ne demeura qu'une nuit, discrète. Elle repartir le lendemain à l'aube, rejoindre son supérieur. Sans doute y aurait-il bientôt une réaction, lorsque le moment serait venu. Il y a toujours tant à faire après une absence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Lever d'un Soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Lever d'un Soleil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lever-Coucher du soleil
» Allez debout! C'est l'heure du lever pour le soleil
» lever/coucher de soleil sur la cote de Nacre
» Un petit lever de soleil ce matin sur Le Havre
» Le lever du soleil un jour de printemps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
coterie JASPE de Pangea :: Présentations et RP :: Discussions RP-
Sauter vers: