coterie JASPE de Pangea

Les Jeunes Aventuriers au Service de la Pureté Elémentaire
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les états d'âme d'une chef : délivrance

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tranchetete
Membre de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 45
Age : 30
Element : Nature
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   Jeu 7 Sep - 20:08

Cela faisait un moment que les 3 compagnons suivaient les traces de Thorondor en courant quand Man’duril s’adressa a Tranchetete, d’un ton exténué.

- Dis, Tranchetete, tu crois qu’ils sont encore loin ??

- Non, plus très loin, d’après l’odeur qui me titille les narines depuis une dizaine de minutes.
Gohan, tu l’as senti aussi, ce fumet particulier que dégage la Manticore ? Ici il se mélange a l’odeur de la transpiration de notre compagnon…

- Oui, je me demandais si tu allais la remarquer. Ca fait un peu plus longtemps que je la sens, mais je n’osais te le faire remarquer

- Ca y est ! Dis tout de suite que je te martyrise ! Non mais…
Saleté d'elfe craintif !

- Je suis vraiment navré, mais tu vois ce qui arrive quand je te contrarie, alors j’aime autant que ce soit le moins souvent possible !

- Je pense que nous allons arrêter la conversation maintenant, avant que je ne m’emporte réellement.
Concentrons- nous sur nos recherches au lieu de palabrer ainsi…
Cela ne nous apporte rien de plus… gronda le nain

- En effet je pense que cela serait judicieux… dit Man'duril d’une voix à peine perceptible.

Les 3 compagnons reprirent la route. Après encore quelques dizaines de mètres, ils arrivèrent à une grande plate-forme sur laquelle se trouvait Thorondor, assis par terre, face à la Manticore qui s’apprêtait à le dévorer tout cru.
Voyant cela, Tranchetete ne put s’empêcher de se lancer dans le combat la tête la première.

- Les amis, je m’occupe de ce sale bestiau !
Sortez Thorondor de cette impasse !! cria-il a ses amis tout en chargeant.

- Très bien ! On s’en occupe ! répliquèrent-ils en cœur.
Que feraient-ils sans nous, ces Nains ? se dirent-ils avec un clin d’œil.

Tranchetete leva sa faux en Mythril en hurlant tandis qu’il chargeait la Manticore, distrayant son attention et permettant ainsi aux deux elfes de s’approcher afin d’évacuer Thorondor.

- Allez-y… leur lança-t-il… La voie est libre !

Les deux elfes, ébahis par la charge éclair, restaient immobiles.

- Allez, vous faites quoi, là !!!

Ils reprirent alors leurs esprits.

- On va le sortir de là, mais tu t’en sortiras, tout seul ??

- La question est-elle nécessaire ?? demanda-t-il d’un air offusqué agrippant sa faux

Les deux elfes, devant l’air de Tranchetete, s’exécutèrent sans demander leur reste.

- Bon, je crois qu’il serait nécessaire de lui prodiguer quelques soins … dit le nain tout en s’acharnant sur la Manticore. Tu peux t’en occuper Man’duril ??

Puis, jaugeant la situation d’un œil et voyant la Manticore se rapprocher de nouveau de Thorondor :

- Gohan, viens m’aider à m’occuper de cette sale bête, elle est sacrément agile.

- Qui ?? Moi ?? demanda Gohan d’un air innocent

- Oui toi !! Je ne louche pas encore il me semble !! reprit Tranchetete, de plus en plus énervé

- Ok, j’arrive, j’arrive… fit Gohan.

Man’duril se chargea de soigner Thorondor à grands renforts de « soin mineur » et de « médecine », pendant que Tranchetete attaquait la Manticore comme à son habitude, en se jetant sur elle.

Gohan, lui ne savait trop que faire.
La Manticore résistait manifestement à ses sorts.

- Mais qu’est-ce que tu fous !!

- Au cas où tu l’aurais pas vu, mes sorts n’ont aucun effet sur elle ! lui répondit-il sèchement

- Dans ce cas, tu va me servir de bouclier elfique !! dit Tranchetete en éclatant de rire.

- Qu’est-ce que tu entends par là ?? demanda Gohan d’un air soupconneux

- C’est très simple, tu prends tous les sorts de cette bestiole à ma place et tu te soigne avec tes pouvoirs.

- C’est vrai que je n’avais pas pensé a çà… reprit Gohan.

Le combat reprit alors de plus belle, l’elfe protégeant le nain tandis que ce dernier blessait profondément le monstre.

Peu de temps après, les renforts arrivèrent.

Il y avait Thana, portant Landroval, Althéa et Mjoll, et enfin Tagor.
Alors que Thana posait Landroval et courait vers le combat en levant sa hache, elle entendit Tranchetête crier :

- Laissez moi la finir seul !!

Elle s’arrêta et baissa sa hache.
Il ne changera jamais, lui... marmonna t-elle d’un air amusé.

- Allez dépêche toi alors ! Où est Thorondor ?

- Il est là bas, avec Man’duril ! dit il en brandissant sa faux vers des buissons.Merci chef !!

Tranchetete arma sa faux et se lança dans une charge plus brutale encore que les précédentes. La Manticore s’écroula en un long râle alors que le sang jaillissait de sa tête, à l’endroit ou la faux lui avait fendu le crâne en deux.

Tandis que Tranchetête, radieux, criait sa victoire, Thana se trouvait près de Man’duril, qui veillait un Thorondor de nouveau évanoui.

- Ne vous inquiétez pas chef, il va bien, il n’a quasiment rien. Il est seulement épuisé.

Rassurée, Thana, les yeux posés sur son compagnon, dit dans un sourire

- Ecoutes moi le, ce fou de nain, là bas, qui a encore achevé une bestiole.
Thor sait combien il en a ainsi achevé à ma place, alors que j’allais porter le dernier coup, mais je l’aime bien quand même, ce doux dingue.

Tranchetete apparut alors derriere les buissons, suivi du reste de la troupe.

- Merci beaucoup chef… répondit timidement Tranchetete en piquand un fard

- Mais regardez le !
Un guerrier comme lui qui rougit sur un simple compliment !
On aura tout vu !!

Tranchetete grommela, quand il aperçut Tagor.
Il jeta un coup d’œil alarmé vers Thorondor, qui commençait justement à ouvrir les yeux.

- Oh non, ça va recommencer…
Ce n’est vraiment pas le moment pour qu’il se lève, il nous a déjà causé assez de soucis.


Et il l’assomma rapidement, d’un coup bien placé sur le crâne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vicbreizh
Fondateur de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 41
Localisation : Wow - server suramar
Coterie : JASPE
Element : Tonnerre
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   Lun 25 Sep - 2:01

Thana vit Thorondor retomber assommé, incrédule
Puis telle une enragée, elle attrapa le nain par le col et le souleva de terre, pas une mince affaire vu son poids.


- Mais ça va pas Tranchetête !!
Qu’est ce qui t’arrive de le frapper ainsi, bourricot de nain !!
Tu veux le tuer ou quoi ?
cria t-elle en le secouant comme un prunier.

- Mais…
Thana…
Ils allaient encore se battre !!
Thorondor est parti seul dans le but de terminer son duel contre Tagor
Dans l’état ou il est, il vaut mieux un bon coup de poing qu’une bagarre de plus !


- Et mon poing !!
Tu le veux mon poing ?
dit elle en le reposant sans ménagement.
Dégagez tous !!
Laissez moi seule avec lui !!
Althéa, tu veux bien le soigner un peu avant de partir ?


Ebahis devant la fureur de la chef, les autres s’éloignèrent sans demander leur reste.
Tagor marchait d’un pas vif et partit s’isoler un peu à l’écart.
Althéa s’approcha de Thorondor, les yeux encore écarquillés par l’attitude de sa sœur.


- Thana…

- S’il te plait, plus tard les leçons de morales !
Tu peux simplement le soigner et nous laisser ?


- Si tu le prends comme cela…
Althéa inspecta rapidement le nain, en appela aux vents guérisseurs d’Anu pour le soulager et sortit sa trousse pour soigner et recoudre les blessures ouvertes par la Manticore.

Voila…
T’en fais pas, il survivra…
dit-elle en remballant son matériel.
Puis, sans attendre de réponse, elle s’éloigna, la mine renfrognée.

Je t’en ficherais des leçons de morales, moi !
marmonnait-elle.

Thana s’assit près de Thorondor, lui passant une main dans les cheveux, encore assommé qu’il était.

Que vais-je faire de vous deux maintenant ? Dit-elle en réfléchissant tout haut.
Entre un orque que j’aime, mais à qui j’ai brisé le cœur 2 fois de suite avec la douceur d’un coup de hache et ma brute de nain rancunier qui veut lui régler son compte « par amour pour moi », je suis censé faire quoi ?
Vous affronter tous les 2 ? En renvoyer un de la coterie pour éviter des bagarres continuelles ? Vous dégoûter de moi ? Mmmmh, ça remarque, c’est déjà fait en partie avec Tagor.

Et comment dois-je réagir avec toi, que dois-je faire de notre relation naissante ?
Suis-je destinée à faire souffrir les autres, moi qui souffre déjà tant ?
Ne puis-je donc espérer le bonheur et la sérénité moi aussi ?


Puis, le nain toujours évanoui, elle sombra doucement dans le sommeil.

_________________
Joueur de Thana et Althéa , naines de la foudre

Thana Stonecutter
Althéa Stormbringer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redmoon.easyforumpro.com
Mjoll
Fondateur de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Sur les routes de pangée
Coterie : Jaspe
Element : Tonnère
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   Ven 6 Oct - 23:12

Mjoll vida les lieux sans demander son reste.
Thana avait enfin retrouvé son Thorondor et il ne comptait pas les déranger, d’autant plus qu’ils se trouvaient à présent en sécurité dans les bois de Cristal et ne risquaient plus rien.

Il regagna donc, d’un pas encore fatigué, le campement de la Jaspe et fut immédiatement accueilli par Tan’duril qui semblait guetter son retour, ce qui ne manqua pas de faire bougonner son frère elfe qui fut, lui, presque ignoré par sa jeune sœur.

Le temps des joyeuses retrouvailles ne dura que peu, et bientôt le Tordenn eut affaire à un torrent de questions auxquelles, épuisé comme il était, il n’avait aucune envie de répondre.


- Demain… souffla t-il à la foule qui s’assemblait déjà à ses côtés pour entendre le récit de leur aventure.
Je vous expliquerais tous ça demain si vous n’avez pas trouvé meilleur conteur d’ici là !

Ce à quoi les membres de la Jaspe répondirent en se précipitant sur Landroval qui devait en savoir autant.

La nuit avait commencé à tomber et le nain voulut aller se coucher, cependant la jeune elfe semblait bien décidé à rester encore un moment en sa compagnie et le Tordenn comprit rapidement que si la course du soleil arrivait à son terme, sa journée à lui était loin d’être achevée.


- Et bien, que veux-tu Tan’duril ? demanda-t’il a l’elfe en s’asseyant contre un arbre, un peu en retrait du campement.

- Ce que je veux ? Mais que tu me racontes ce qu’il s’est passé évidemment ! répondit-t’elle, surexcitée

- J’ai dit demain…

- Demain, c’est pour les autres, ce soir, c’est pour moi.
Si tu crois que je vais me contenter du résumé flou et vague que tu compte leur adresser demain, c’est que tu ne me connais pas encore assez bien !
conclut la jeune fille avec un sourire.
Je veux savoir l’histoire dans ses détails !

Le fils de Thor sourit à son tour.

- Bien bien…D’où dois-je commencer ?

- Mais du début bien sûr !! Raconte- moi tout ce qu’il s’est passé depuis le jour où Tagor a affronté Thorondor.
Non !! Avant même, raconte- moi ce qu’il a bien pu se passer entre cet orque et Thana pour qu’on en arrive là !


- Tu crois vraiment que je me permettrai de raconter leur vie intime comme ça ? C’est bien mal me connaître Tan’duril…répondit Mjoll en riant.

- Oh mais ne t’en fais pas, je le sais bien ! Je t’ai assez entendu pour savoir comment tu racontes les choses. Tes récits sont comme des légendes, tu caches une partie de leur vérité pour ne dévoiler que ce que tes interlocuteurs doivent savoir, tout en gardant l’essentiel et en l’enjolivant à ta manière. C’est un défaut comme une qualité ! Pour ce soir, en tout cas, je m’en contenterais. Allez !! Commence donc !

- Très bien…

Le nain se tût quelque instant, cherchant par où commencer, puis repris après un petit temps d’hésitation : Tout d’abord, sais-tu comment Tagor, Thana, sa sœur et moi nous sommes rencontrés ?

- Euh plus ou moins, vous habitiez dans le même village, c’est ça ?

- Oui, nous vivions tous à Boktor. Je vais t’épargner les détails de notre enfance, non pas qu’ils ne soient pas intéressant, mais cela nous prendraient des heures.
La seule chose dont il faut prendre conscience, c’est du rapport particulier qu’avait Tagor et Thana, déjà à l’époque.


- Rapport particulier ?? C’est-à-dire ??? demanda l’elfe dont Mjoll avait déjà réussi à capter l’attention.

- Disons que nous nous sommes tous vite considérés comme des frères et sœurs. Nous venions du même village, avions tous trois décidé de servir Thor pour des raisons qui nous étaient propres et ne nous quittions que rarement.
Boktor était, qui plus est, un tout petit village, nous nous y connaissions tous et avions l’impression que la ville même n’était que la demeure d’une très grande famille.
Cependant, et ce très tôt, Tagor a eu pour Thana un sentiment bien différent de celui de la fraternité. Même Tersilià, sa sœur, l’avait remarqué et aimé le taquinait avec ça, c’est te dire !


- Et Thana ? Interrompit la jeune fille

- Huuum Thana…C’était un peu différent.
Il faut dire qu’elle était déjà beaucoup plus discrète que lui…
Ou plutôt, que lui n’était vraiment pas fin, enfin peu importe, mais c’était beaucoup moins visible pour elle en tout cas.
Je ne saurais même pas te dire si Thana avait déjà des sentiments à son égard à cette époque, seul Althéa pourrait en juger, je pense…
Bref, tout ça pour te dire que l’amour de mon compagnon pour Thana ne date pas d’hier ! Or vois-tu… le meurtre de nos familles respectives nous a tous un peu changés et si Thana s’est presque résolue à n’accéder au bonheur que lorsque les impurs auront disparu de la Pangée, Tagor ,lui, s’est complètement refermé sur lui-même.
De ce fait, il ne s’est jamais rien passé entre eux pendant des années et ni l’un ni l’autre ne se sont jamais dits ce qu’ils éprouvaient vraiment.


- …Tu veux me faire croire que pendant presque 10 ans, il ne s’est rien passé ? releva Tan’duril, sceptique.

- Je ne veux rien te faire croire ! Je te raconte leur histoire, c’est ce que tu voulais, non ?

- Moui…Des légendes tes récits moi j’dis…

- Pour une fois que je suis sincère… ironisa le nain.
Enfin ensuite, je ne suis peut-être pas au courant de tout hein ! Toujours est-il qu' à ce que je sais, ils n'ont toujours été que de simples amis.
Jusqu’au jour où…


- Au jour où ?

- Où leur relation se brisa à jamais.

Tan’duril déglutit.

- En toute honnêteté, je ne sais pas ce qu’il s’est passé entre eux cette fameuse nuit.
Je n’ai pu que déduire ce que je sais des circonstances de l’époque.
Il se trouve qu’il n’y a encore pas si longtemps, vous veniez à peine d’arriver dans la Jaspe toi et ton frère me semble-t-il, Thana n’allait vraiment pas bien.
Il faut dire que le temps et les évènements ne l’avaient vraiment pas gâter, et je l’ai vu rentrer de nombreuses fois dans un état déplorable…


- Et vous ne faisiez rien ? demanda l’elfe, atterré.

- Nous ne pouvions rien y faire…répondit le Tordenn, la peine emplissant soudain le son de sa voix.

Ha, nous avons bien essayé de l’aider avec Althéa, mais elle ne voulait rien entendre et se complaisait chaque jour dans sa solitude, devenant froide et colérique dès qu’on lui adresser la parole…
Thana semblait vouloir régler ses problèmes seule et ne demandait d’aide à personne, refusant celle-ci, de qui que ce soit.

Enfin…
Elle n’était pas dans son état normal cette nuit-là.
Elle s’était rendu à la taverne du coin et n’était pas revenue à l’heure habituelle.
Évidemment, Tagor s’en était inquiété et était parti à sa recherche.
Je ne sais ce qu’il s’est passé à ce moment-là, mais Thana revint seule à l’aube et s’enferma pendant plus d’une journée dans ses appartements, quand à mon compagnon…
Jamais je ne lui vis un visage si décomposé.
Devant le mutisme de la chef, car ils s’évitèrent pendant des jours, il dépérit peu à peu et se renferma encore plus qu’à l’accoutumée…


L’obscur voile de la nuit était tombé depuis un certain temps déjà et une légère brise venait jouer avec les cheveux et habits des deux amis.

- Il commence à se faire tard…Ne vaut-il pas mieux que je te raconte la suite demain ? tenta le nain en s’apercevant seulement du temps qui s’était écoulé.

- Pas question ! Tu n’as pas voulu me lâcher un mot sur ce qu’il s’était passé quand vous êtes revenu de Quélasha avec la chef, tu ne m’échapperas pas de nouveau ! répliqua l’elfe avec détermination.

Et comme souvent quand il était avec la jeune fille, le nain céda. Mjoll pouvait pourtant être d’une ténacité sans pareil, mais l’elfe savait exactement ce qu’elle voulait et cette détermination plaisait au Tordenn qui acceptait en riant ses revendications.
Le nain continua donc son récit jusqu’au bout et les deux purs ne regagnèrent leur lit qu’aux premières heures du matin...

~~~~~

Tagor n’était pas rentré directement au campement.
Quant Thana avait demandé de les laisser seuls, les pas de l’orque l’avait immédiatement mené sur le chemin de Quélasha.
Cette montagne devait avoir quelque chose de vraiment particulier, car nombre de ses compagnons y trouvaient tout comme lui un lieu de repos et de ressourcement.
Il n’y avait personne au pied de la montagne et à ses alentours, et Tagor s’y installa pour y prendre le temps de solitude dont il avait besoin.

Si Thana lui avait remit les pieds sur terre et l’avait obligé à sortir de ses rêves, elle n’avait pu et ne pourrait sans doute jamais détruire les sentiments qu’il avait à son égard.

Qu’elle ne soit jamais sienne, il s’y était résigné depuis longtemps, mais la voir ainsi auprès de son nain avait décidément réussi à faire céder les quelques barrières qui le retenaient encore de l’effondrement.
Jamais, il en était sûr maintenant, Tagor ne pourrait se résoudre à la voir dans les bras d’un autre.
Jamais il ne pourrait supporter ces regards et ces gestes qu’elle adressait à Thorondor.
Jamais son âme ne cesserait de l’aimer et jamais il ne pourrait en retenir le déchirement à chaque nouvelle déception.
Il avait cru pouvoir vivre avec, il s’était trompé. Il n’avait que trop souffert et Thana aussi.

Il fallait réagir, il devait partir.

Partir…
Oui, voilà la meilleure solution qui lui restait. Quelle folie il avait eu d’imaginer pouvoir vivre à leurs côtés comme si de rien n’était…
Le comportement de Thana ces derniers jours lui avait été purement insupportable.
Il n’avait que trop bien vu l’inquiétude et l’hystérie dans laquelle la naine s’était plongée et ses retrouvailles avec Thorondor lui avaient fait l’effet d’un coup de poignard.
L’orque n’en pouvait plus de cette peine et de cette jalousie qui ne le quittait plus et qui s’amplifiait chaque jour d’avantage.
Thana ne comprendrait sûrement pas son attitude, peut-être même qu’elle s’en voudrait, mais c’était finalement l’unique solution à leur problème.

Tagor quitterait donc la Jaspe, Cristal et ses compagnons. Il quitterait cette coterie pour laquelle il avait consacré les 3 dernières années de sa vie et rejoindrait d’autres horizons, plus cléments envers lui, du moins il l’espérait.
Qu’importe ce qu’il ferait ensuite, du moment qu’il pouvait servir le Tonnerre et la pureté et surtout, qu’il serait loin de cette naine qu’il aimait tant…

Demain, il irait annoncer ses projets à Mjoll, celui-ci étant à même de lui conseiller villes ou coteries lui correspondant.
Après quoi…
Après quoi il se donnerait un délai d’une semaine pour faire ses adieux à ses compagnons.

Une semaine…
Le Tordenn poussa un profond soupir, se releva et regagna le campement de la Jaspe sur ces lugubres décisions.

Il fut surpris de constater à quel point le regard que portaient les autres sur lui avait changé…

Un regard de peur chez certains, méprisant pour d’autres, plus rares, et admiratif, même, de la part des plus jeunes.

Il fallait dire que taciturne comme il était, rares étaient ceux, au sein de la Jaspe, qui avait pu se faire une réelle idée de lui avant cet événement.


** C’est sans importance maintenant de toute façon…** songea t-il en regagnant sa couchette et en s’y affalant aussitôt.

Il s’y assoupit et dormit autant qu’il le put.

À l’entrée du camp, Thana revenait avec Thorondor…

_________________
Archiviste de la Jaspe et membre des loups de Quélasha.
Juge des Tordenns au sein du Haut Conseil de la Loi
Joueuse de Mjoll et Tagor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vicbreizh
Fondateur de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 1186
Age : 41
Localisation : Wow - server suramar
Coterie : JASPE
Element : Tonnerre
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   Mer 11 Oct - 22:22

Thana s’était réveillé tôt, aussi fatiguée que la veille.
Son sommeil n’avait pas été réparateur.
Elle avait eu une nuit agitée, voyant défiler les différents avenirs possibles, tous aussi noirs les uns que les autres.

Elle somnolait près du nain, qui dormait, lui, du sommeil du juste.
Son corps récupérait de tout ce qu’il avait dû subir.

Elle resta ainsi une heure ou deux, le nain dans les bras.

Puis, toute ankylosée, elle décida d’aller faire quelques pas à proximité.
Elle reposa délicatement le nain, et fit le tour de la petite clairière qui les abritait, en gardant un œil sur Thorondor.

Enfin, elle revint s’asseoir à proximité et en profita pour affûter le tranchant de sa hache.

Le nain ouvrit enfin les yeux, réveillé par le bruit familier de la pierre à aiguiser.

Ses yeux s’agrandirent en découvrant la silhouette de sa bien aimée.


- Thana ! Tu es là ! Je t’ai enfin retrouvée.

- Oui, c’est plutôt nous qui t’avons enfin retrouvé.
Qu’est-ce qui t’a pris de partir ainsi seul ?
lui dit elle d'un ton de reproche où perçait néanmoins l'inquiétude

- Vous êtes partis sans nous, vous aussi !
Qu’êtes vous donc aller faire tous les 4 ?
Et avec ce cinglé d’orque en plus ?


La naine sentit la colère sourdre en elle.
Les sentiments se bousculaient et la submergeaient, lui portant les nerfs à vif.


- Nous sommes allés en pèlerinage au village de notre enfance, prier sur les tombes de nos ancêtres !
C’est un crime ? Dois-je te rendre des comptes maintenant ?
Nous y sommes allés tous les 4 car nous partageons les mêmes souffrances par rapport à cela, ne peux tu donc le comprendre ?


- Je…
Excuse moi…
Je ne savais pas…


- Eh non, tu ne savais rien en effet !
Tu préfères être aveuglé par ta jalousie envers Tagor !
Tu n’as donc pas confiance en moi ?
J’avais besoin de faire le point sur de nombreuses choses, et votre bagarre a simplement avancé mes projets.


- Je te rappelle quand même que c’est lui qui est venu me défier en duel !

- Oui je le reconnais, et sache également que c’est de ma faute s’il en est arrivé là.

- Comment ça ?

- Je ne tiens pas à rentrer dans les détails, mais j’ai fait par le passé beaucoup de mal à Tagor, et il n’a pu supporter plus longtemps de nous voir ainsi étaler notre relation au grand jour.
Je n’excuse pas pour autant son geste, mais s’il y a une personne à blâmer pour cela, c’est moi.

J’ai fait le point avec lui à ce propos pendant notre voyage, et les choses sont maintenant claires entre lui et moi.


- Ce qui veut dire ?

- Cela ne regarde que lui et moi Thorondor, sache simplement qu’il ne s’immiscera plus entre nous.

- Que sont donc tous ces secrets entre vous ? Pourquoi restes-tu si secrète la dessus ?

- Tu ignores bien des choses de ma vie Thorondor.
Je n’aime pas l’étaler à tout vent, c’est comme cela.
Mes secrets n’appartiennent qu’à moi, et c’est ainsi.


- Des choses que tu partages pourtant avec d’autres que moi ! rugit Thorondor

- Je ne t’appartiens pas Thorondor !
Je n’appartiens à personne, sinon à moi-même !!


D’une voix pleine de colère, l’intonation changea pour se briser sur les phrases suivantes

Je ne puis d’ailleurs amener que souffrance autour de moi, cela se vérifie encore une fois.
Je…
Tu ne comprends pas…


La naine détourna le visage et fondit en larmes.
Elle avait vu cette scène tellement de fois en pensée.
Et pourtant les mots restaient coincés dans sa gorge…


- Mais je...
Je t'aime Thana...


Le nain ne comprenait pas, effectivement…
Thana, elle si solide et si forte, craquait ?
Que s’était il donc passé dont il n’était pas au courant ?

Il en aurait le cœur net, même s’il devait persécuter Landroval.
Il devait bien être au courant lui.
Mais non !!! Man’duril !!
Oui, lui au moins, il saurait le renseigner.
Il était toujours au courant des ragots

La naine sanglotait toujours, effondrée.


- Thana…
Tu n’amènes pas que la souffrance autour de toi.
Regarde la coterie !
Penses tu que toutes ces personnes se seraient connues et seraient aussi heureuse que maintenant sans toi ?


- Ca n’a rien à voir Thorondor…
Ce n’est pas de cela que je parle, tu le sais très bien.
Je ne puis rendre un homme heureux, et tu ferais mieux de partir, je ne veux plus faire souffrir personne.


- Mais…

- Je suis désolée Thorondor, mais il vaux mieux pour nous d’arrêter tout cela avant que l’on n’en ai trop à souffrir.

Ca y est, c’était dit…
Pourquoi était-ce donc si douloureux ?

Le nain, abattu, ne savait plus que dire…


- Ta décision est déjà prise, hein ?
Tu as déjà décidé de tout cela sans moi ?
Sans même m’en avoir parlé…


- Je ne te demande pas de me comprendre Thorondor.
Essaye simplement de me pardonner…


La naine se leva, le regard plein de tristesse, et partit en direction du camp.

Thorondor resta un moment à réfléchir à tout cela, complètement abasourdi.
Cela se terminerait donc ainsi ?
Il fallait qu’il parle avec Man’duril, mais tout d’abord il devait rattraper Thana.

Il se leva et se mit à courir.

Thana arrivait non loin du camp quand il la rejoignit.


- Je t’en prie Thana, peut-on en parler plus longuement ?

La naine leva un visage encore sillonné de larmes.

- Je ne peux pas Thorondor, c’est trop dur pour moi, j’ai besoin d’être seule…
Restons en là, je t’en supplie, ne complique pas les choses.
Soyons simplement amis, désormais.


La naine essuya son visage de sa manche, plaqua un semblant de sourire sur son visage et lui tendit la main.

- S’il te plait…

Thorondor lui prit la main lentement, y déposa un dernier baiser et la serra, la regardant droit dans les yeux.

- Amis !

Ils arrivèrent ainsi au campement.

_________________
Joueur de Thana et Althéa , naines de la foudre

Thana Stonecutter
Althéa Stormbringer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redmoon.easyforumpro.com
Man'duril
Membre de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 29
Coterie : JASPE
Element : Air
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   Mer 25 Oct - 16:04

Le frere et la sœur etait assis ensembles, renouant le lien qui les unissait depuis toujours…Depuis que Thorondor et Tagor s'etaient querellés, ils n'avaient pas eu beaucoup de temps pour discuter, et ils profiterent donc de l'accalmie temporaire qui s'etait installee sur le campement de la JASPE pour se conter l'un l'autre les evenements s'etant deroules de leur cote…

Man'duril ne manquait pas une occasion de decrire a la guerriere la splendeur de Quelasha, alors que celle-ci se plaisait a exagerer la maniere dont elle avait reussi a tirer les vers du nez a Mjoll, ami et confident depuis leur arrivee dans la coterie, mais egalement victime de ses nombreuses piques qui, bien qu'innofensives, se revelaient parfois bien souvent acides…

Mais cela ne dura qu’un temps, impatients qu'ils etaient d'entendre leur recit respectifs…Ne pouvant rien se cacher, Tan'duril apprit tous les details concernant l'aventure tombee dans les bras de son frere, tandis que ce dernier se mit au courant du mieux qu'il put des raisons profondes animant Thana et Tagor (du moins selon les paroles d'un nain…)…

Alors que Tan'duril finissait d'exposer son avis sur le comportement des "inculpes", le mage perçut un mouvement a l'oree de son champ de vision. Tournant la tete, il aperçut Thorondor qui, a en juger par sa mine et sa posture, attendait patiemment la fin de leur conversation pour s'approcher…


" Tiens, mais c'est Thorondor !
, s’exclama la guerriere, Viens donc te joindre a nous, le Nain ! "

Ledit Nain sourit a cette interpellation, ne connaissant que trop le caractere impulsif de la jeune Elfe…

" Elle a encore tellement de choses a apprendre…"
, pensa-t-il soudain.

Chassant de telles idees qui manquaient de leur faire retomber dans une torpeur defaitiste, il s'approcha en presentant aux deux Eolims le plus beau sourire qu'il etait encore capable de former…


" He bien, mon ami
, l’accueillit Man'duril, Quel bon vent t'amene vers nous aujourd'hui ? Souhaites-tu debattre de philosophie avec nous ?

- Non…Pas vraiment
, avoua le Sylvain, J’aurais aime te parler, Man'duril…En prive, si possible, ajouta-t-il en voyant la sœur du mage tendre les oreilles…

- Ca va, j'ai compris
, dit-elle dans une parodie de colere, Ah les hommes ! Tous les memes ! "

Par pure provocation, elle donna un petit coup sec du manche de sa lance sur le posterieur rebondi du Nain !


" Ouch !
, fit celui-ci, plus surpris qu'autre chose.

- Allez, a plus tard grand frere, amuse toi bien
, railla-t-elle, Et Thorondor, au fait…

- Oui ?
, repondit-il.

- Tu devrais te muscler les fesses ! Elles seraient plus agreables a frapper ! "

Elle s'enfuit a petites foulees vers le campement en partant d'un enorme eclat de rire, et en cherchant des yeux sa future victime potentielle…

" Bref
, lança Man'duril, une lueur amusee dans le regard, De quoi voulais-tu me parler, mon bon Nain ?

- He bien, tu vois…Je ne voudrais pas paraître indiscret, mais…
, et il laissa sa phrase en suspens, mal a l'aise…

- Je vois
, comprit le Mage, C'est au sujet de Thana et de Tagor, n'est-ce pas ?

- Oui…C'est cela…Je ne sais pas trop comment te demander ça…En fait, je voudrais savoir…

- Oui ?
, l'encouragea l'Eolim.

- Qu'y a-t-il exactement entre eux ? Ne suis-je pas assez bien pour elle ?
, reussit-il a dire en un souffle…

- Hum, je m'attendais bien a une question de ce genre…Je te demande quelques minutes, le temps de rassembler mes idees pour te faire un recit le plus complet possible et sans anicroches… "


Sur ces mots, Man'duril se leva et, sans partir a plus de quelques pas de la souche sur laquelle il etait assis, fit les cent pas, mettant de l'ordre dans ses idees, essayant de se rappeler avec precision tout ce que Mjoll avait dit a Tan'duril…

Il leva les yeux au ciel, et aperçut une colombe qui volait loin au-dessus d’eux…Soudain, une pensee incongrue en un tel moment lui vint à l'esprit : les personnes qu'il avait invite ce matin pourrait-elle venir ? Pourrait-elle se liberer ? Mais il se reconçentra rapidement sur le sujet qui préoccupait Thorondor, et toute idee hors de ce cadre lui sortit de la tete…

Une fois ses pensees reunies, il parla au Nain Sylvestre. Il lui parla longuement, et jamais le guerrier ne l'interrompit…Il lui parla de Thana et Tagor, de la culpabilite de la Naine, de certaines parties de leur periples qui avait echappe au Sylvain, etc…Toutes ces petites choses qui inquietaient Thorondor lui furent apprises…


" Merci, Man'duril
, dit le Nain quand l'Eolim eut fini, Tu m'as beaucoup aide en me parlant de ça, ce soir…

- Tu sais, je pense que tu avais le droit de savoir, toi aussi…"
, repondit le mage en souriant.

Ils passerent ensuite le reste de la soiree a discuter de choses et d'autres, de choses sans grande importance…
Si quelqu'un etait passe pres d'eux a ce moment-la, il aurait pu entendre : "Tu as vu Ahriman, il parle beaucoup n'est-ce pas ?", "Kalten et Moradrin me font quelque peu penser a nos anciens compagnons, Alden et Sorsha…Pas toi ? Ca doit etre quelque chose dans leur façon de penser, de fonctionner…", etc…

Bref, tout se passait veritablement tres bien…



Et tout a coup, Tan'duril surgit en criant :


" Man'duril, ils sont la ! Depeche-toi ! "


Et elle repartit en courant dans le sens inverse !


" De qui parle-t-elle ?
, demanda le Nain en se levant, conservant ainsi son habitude des champs de bataille.

- Qui ?…Eldrÿl ?…Oh, ne t'inquiete pas…Ce n'est rien…

- Et qui est cette…Eldrÿl ?
, interrogea le Nain.

- Pardon, je n'ai pas fais attention a ce que je disais, et j'ai appele ma sœur par le surnom qu'elle avait, etant petite…Ca veut dire "Petite Peste", en elfique…
, sourit Man'duril, Je suis desole Thorondor, mais je vais devoir te laisser pour le moment…J'ai plusieurs choses a preparer, pour ce soir ! ", ajouta-t-il avec un sourire enigmatique…

Et il laissa la le Nain en partant lui aussi en courant sur les traces de sa sœur…









{Ne faites pas de suite pour le moment, svp…Je reserve un autre post…Wink}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jaspe.easyforumpro.com
Man'duril
Membre de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 199
Age : 29
Coterie : JASPE
Element : Air
Date d'inscription : 21/03/2006

MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   Mer 25 Oct - 19:41

" Ha, mes amis, vous avez pu vous libérez !, commença Man'duril, C'est une bonne chose !"

Il regarda ses invites, ceux à qui il avait envoye une colombe le matin-meme…Il avait craint qu'elle n'arrive pas a temps, ou qu'ils ne puissent pas se liberer, qu'ils soient trop loin…etc…Bref, il avait craint qu'ils n'aient pu venir !

Mais maintenant qu'ils etaient la, l'Eolim etait detendu…Desormais, et jusqu'à l'Aube, rien de mauvais ne pourrait arriver !


" Je vous laisse vous preparer pendant que je vais parler avec mes compagnons, leur dit-il, Tenez, regardez, mettez-vous ici en attendant…"


Sitot que les invites furent installes convenablement, ils commencerent a se parer pour l'evenement du soir…

L'Eolim partit donc tranquillement vers la place centrale du campement…


* J'espere que, grace a cela, les humeurs seront plus joyeuses ! "
, pensa-t-il.

Et c'est plonge dans ses pensees qu'il arriva…Tout a ses idees, il ne s'aperçut pas que nombre de ses camarades de la JASPE etaient deja sur place, avertis par Thorondor que quelques choses de speciales allaient se derouler…

Arrive au centre, il releva la tete, et fut surpris de voir autant de monde autour de lui !


" Mes amis, vous tombez bien !
, s'exclama-t-il, J'allais justement vous appeler ! Mais avant toute chose, et si vous le voulez bien, faites moi confiance, et retournez enfiler vos plus beaux vetements…Qu'ils soient a la fois elegants et pratiques, surtout ! "

Intrigues, mais rassures par le petit discours de l'Eolim, tous les Jaspeens firent ce qu'on leur demandait, et se changerent…

Quand ils revinrent, ils s'aperçurent que Man'duril avait lui aussi revetu son plus beau costume…Il s'etait noue les cheveux, eclaircissant ainsi son fin visage, et permettant a tous de pouvoir enfin contempler la profondeur bleutee de ses iris…Sa longue chevelure couleur d'ebene descendait sinueusement le long de sa colonne vertebrale…Un long et doux foulard sombre etait noue autour de son cou, une des extremites retombant dans son dos, l'autre sur son torse…Torse qu'il avait d'ailleurs laisse nu, ne craignant pas la fraicheur de la soiree…Il revelait ainsi les muscles fins et delies qui ornaient toute la partie superieure de son corps, prouvant que la beaute racee des Elfes n'etait pas un mythe…Un pantalon large d'un blanc pur couvrait ses jambes, et il allait pieds nus…

Ce fut ainsi accoutre, debout sur une petite butte de terre, qu'il accueillit ses compagnons…


" Mes amis
, dit-il une fois tout le monde reuni, pour ne pas vous faire patienter plus longtemps, je vais vous expliquer le pourquoi du comment de cette affaire…Mais avant cela, je voudrai vous presenter des personnes que vous connaissez deja tous, et qui se sont jointes a nous ce soir, sur mon invitation…



ALLEZ ! "


Soudain, alors que l'Eolim prononçait ces deux derniers mots, des rayons de lumiere tomberent du ciel…Et au centre de celles-ci, un Elfe se dressait, digne et fier…Sa longue barbe etait illuminee des couleurs de l'Arc-en-Ciel, et ses oreilles semblaient si fines que l'on n'en voyait pas la fin…Sa cape rougeoyante lui faisait un manteau de flammes, et sa capuche l'ornait d'un halo digne de l'Astre de Marduk…Et tous reconnurent Zhou Yhou, leur ami Lumen !
Des que la derniere de ses lumieres se fut eteinte, il eut a peine le temps de lancer un clin d'œil vers Man'duril, avant d'etre totalement happe par la JASPE entiere…


" ALLEZ ! "
, rugit l'Eolim pour la deuxieme fois.

Et du ciel tomberent, non des rayons de lumiere, mais des eclairs d'un blanc si eblouissant qu'ils en blessaient presque les yeux des observateurs…Puis le tonnerre gronda, et lorsque l'orage eclata, un Nain apparut au milieu de la tourmente sifflante…Ses vetements poupre et or l'habillaient tel un prince des temps anciens, communiquant la Fureur de Thor…Grace a l'eclat malin qui eclairait ses yeux, tous purent reconnaître Kasyr Gradur, leur ami Tordenn !
Et lorsque le tonnerre de ses pas se fut tu, les membres de la JASPE l'engloberent egalement…


" ALLEZ ! "
, s'epoumona Man'duril pour la troisieme et derniere fois.

De la foret environnante monta soudain une melodie, et meme les animaux ne firent aucun bruit pendant les premieres notes…Puis, comme par magie, ils s'animerent, et accompagnerent le luth dans sa douce musique…Les arbres dansaient en rythme, et alors que la melodie prenait fin, ils s'ecarterent pour laisser passer deux Elfes encapuchonnes…Leur corps semblait ne faire qu'un avec la nature, leur appartenant autant qu'a leur Pere, Tammuz…Et l'un d'eux tenait un luth dans ses mains…
Les freres Phoenix et Maugen furent acclames chaleureusement par la coterie qui les avait autrefois comptes dans ses rangs…

Man'duril souriait…Il etait content de voir que, finalement, son idee n'etait pas si mauvaise que ça…

Il leva les mains pour reclamer la parole, et le silence se fit…Il sentait que ses compagnons attendait qu'il s’explique :


" Mes amis, au vu des recents evenements, je ne pouvais decemment laisser le moral de notre grande famille tomber plus bas…J'ai donc fait appel a nos quatre amis de longue date, afin qu'ils m'aident a organiser cette soiree ! Et maintenant… "


Il fit brusquement un bond vers Thana, lui arracha le fouet de la ceinture, et repartit sur le haut de la butte avant qu'elle ne puisse faire un geste !


" Et maintenant, je vous ordonne de vous amuser, de boire, de danser et de rire ! "
, s'ecria-t-il.

Il fit claquer le fouet, ce qui fit sursauter la plupart de ses compagnons et laissa une belle rigole de sang descendre le long de son epaule, la ou le fouet l'avait touche !

C'est a ce moment-la que tout le monde eclata de rire…



Quand la crise fut passee, que Man'duril se fut soigne, qu'il eut rendu le fouet a sa proprietaire et qu'il se fut promis de ne plus jamais y toucher, le calme revint…

Suivant les instructions de l'Eolim, la JASPE dressa des tables et une scene, sur laquelle se placerent Maugen, Phoenix, Kasyr et Zhou…Une fois que cela fut fait, le mage Sylvain appela a lui les animaux de la foret, le mage Tordenn appela a lui les nuages annonciateurs d'un prochain orage et le mage Lumen appela a lui toutes les lumieres connues, qu'il renferma dans le creux de sa main…Puis le guerrier Sylvain se mit a jouer de son luth…Sa melodie etait douce et envoutante, et elle fut bientôt rejointe par le rythme grave du Tonnerre, les brumes colorees de la Lumiere et les chants bestiaux de la Nature…

Puis la melodie s'accelera…

Man'duril appela :


" Audri, Eldrÿl, a vous maintenant…Faites-nous rever !"


Et les deux elfes apparurent derriere le mage…

Elles avaient assiste a toute la scene depuis un promontoire, situe assez loin du centre du campement…Elles s'etaient preparees pour cet instant…C'etait le leur…Elles se devoilerent donc dans toute leur Beaute : elles etaient vetues avec une longue robe, fendues des deux cotes pour devoiler leur longues et fines jambes d'albatre…Le tissu de celle de Tan'duril etait d'un noir bleute, tel le ciel etoile…Celle d'Audrianna avait la teinte des feuilles, aussi changeante que le sont leurs couleurs lorsque survient l'Automne…Leurs sandales aux lacets entrecroises maintenait en douceur leurs chevilles…

Et elles s'avancerent vers le centre de la place, devant l'estrade…

Puis, elles se mirent a danser…A danser…A danser…

La musique ralentissait pour repartir de plus belle…

Quand Eldrÿl dansait, on avait l'impression de se trouver devant a la fois un ouragan et une petite brise printaniere…Ses pieds semblaient ne jamais toucher le sol…Elle survolait la terre…Elle etait belle d'une beaute aerienne…

Quand Audri dansait, on avait l'impression que chaque parcelle de son corps etait en harmonie avec le reste du monde…Ses membres decouvraient ce qui les entouraient sans jamais les toucher, juste pour les froler…Elle etait belle d'une beaute sauvage…

Le temps passa…Et quand elles furent epuisees, la musique ralentit, pour cette fois-ci s'estomper totalement…

Mais la nuit ne faisait que commencer, car bientôt, ce fut la complete JASPE qui envahit le terrain de danse !

Les amis se retrouvaient, discutaient, buvaient, dansaient, s'amusaient…

Personne ne fut ecarte, et l'Eolim vit Tagor, Thorondor et Thana qui, bien que separement, riaient aux eclats…En les regardant tous les trois, l'Elfe eut l'impression que quelque chose de profond les reunissait, et il ne pouvait que rester passif, contemplant cette force, cette emotion qui les faisait vivre…

Quand vint l'Aube, Man'duril etait heureux…


* Au moins, ils se seront amuses cette nuit…Tous…Ensemble… *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jaspe.easyforumpro.com
Mjoll
Fondateur de la Jaspe
avatar

Nombre de messages : 203
Age : 27
Localisation : Sur les routes de pangée
Coterie : Jaspe
Element : Tonnère
Date d'inscription : 17/09/2005

MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   Ven 3 Nov - 20:47

Tagor était allé annoncer son départ au nain le matin même.
Il avait trouvé Mjoll attablé dans sa tente, rédigeant avec toute la patience dont il était capable une missive judiciaire.
L’orque entra silencieusement et attendit que son compagnon eût fini pour lui parler.


- Que me vaut cette visite ? Demanda le juge sans quitter son parchemin des yeux.
- J’ai à te parler.

Le ton grave du Tordenn dû interpeller son compagnon, car celui-ci leva aussitôt les yeux vers lui.

- Qui a-t-il ?
- Je quitte la Jaspe. Annonça l’orque fermement, rien ne servait de tourner autour du pot avec son ami…
- Que…Comment ?
- Je me prépare à vous laisser. Je pense aller rejoindre Trudheim…

- Nous quitter ? Mais pourquoi !?
- Tu t’en doute…Je ne puis plus supporter de voir Thana et Thorondor, et je ne veux plus être un obstacle pour eux…


Une certaine peine pesait dans sa voie, pourtant le regard de l’orque semblait inébranlable, sa décision était déjà prise.

- M-mais…Il y a bien d’autres solution ! Pourquoi… ?

- Tu sais bien que non, je ne vous quitte pas par plaisir…

- Enfin Tagor !! Tu ne vas tout de même pas partir à cause de Thorondor ! c’est stupide !

- C’est mon choix.
- Mais…
- Je ne te demande pas de le comprendre, je tenais à ce que tu en sois informé, c’est tout…

Le nain se tut, le visage grave, fixant son compagnon sans dire un mot.

- Rien ne te fera changer d’avis je suppose ? demanda-t’il après quelque instant de silence.
- Rien.
Peux-tu m’indiquer quelle ville ou coterie pourrait m’accueillir ?


Mjoll le regarda silencieusement encore un instant, puis sembla reprendre ses esprits et se mit à foyer dans ses documents.

- Euh attends…Trudheim est en période de paix en ce moment, mais il recherche encore quelque éducateur et valkyries à ce que je sais…Tu peux toujours t’engager dans l’armée de Bilk…Tu veux vraiment partir ? Le nain semblait totalement désemparé.
- Oui…Bilskirnir dis-tu ? Il me faut réfléchir…
- Quand ?
- Je me suis laissé une semaine.
- Je vois…Thana est déjà au courant ?
- Non, tu es le premier. Expliqua-t’il dans un soupir

- …Tu me manqueras…Vraiment.

- Toi aussi Mjoll.

L’orque quitta la tente du nain peu après, sans plus d’adieux.
Les liens des deux Tordenns dépassés ceux des simples compagnons d’armes. Ils vivaient ensemble depuis leur plus tendre enfance et ne s’était séparé que rarement ; devenant l’un pour l’autre comme une partie d’eux-mêmes. Confident et ami, frère d’armes et d’idéaux, les deux Tordenns étaient devenu d’une proximité sans pareil.
Un être extérieur à cette situation n’aurait pu comprendre de pareils adieux…Il se serait attendu à larmes, à des pleures, à une dispute même…Ce n’était cependant pas le cas.
Mjoll connaissait son ami, dans son choix, il reconnaissait le dilemme de l’orque, la peine qu’il lui en coûtait et le chemin qu’il avait fait pour en arriver à une telle décision, et il la respectait, autant douloureuse qu’elle puisse être…C’était ainsi, il le savait, et le nain ne pouvait qu’encourager son ami pour l’avenir.


Pendant toute sa journée, et jusqu’aux dernières heures du jour, Tagor fit ses adieux à ses compagnons.
Le soir ne tarda pas à venir et l’orque remarqua bientôt de l’agitation au centre du campement. Intrigué, il rejoignit le petit groupe qui se dressait déjà là et remarqua que Man’duril se tenait en son centre.


- Que prépare-tu donc encore ? demanda-t’il à l’elfe quand le groupe se fut disperser.
- Fait moi confiance et change toi donc ! Répondit ce dernier avec un sourire.

Tagor s’exécuta, ne voyant que faire d’autres, et quand il revint sur la place centrale de Cristal, une estrade avait été montée et Man’duril commençait son discours.
C’est avec un plaisir immense qu’il reconnut les quatre pur qui s’étaient joint à eux pour cette soirée, et bien que les circonstances le plongeaient dans une humeur mélancolique, il passa une nuit merveilleuse.
L’elfe n’aurait pu avoir de meilleur idée que celle-ci et Tagor fut ému de ce rassemblement.
Il emporterait le souvenir de cette nuit avec lui…
Il passa une bonne partie de la soirée à discuter avec Zhou You, celui-ci lui expliquant que s’il le désirait, Elévation pouvait l’accueillir comme parrain, ce à quoi l’orque réfléchit sérieusement.
Mjoll et Althéa discutaient gaiement avec Kasyr, quant à Thana, elle demandait avec enthousiasme des nouvelles de Mangen et Phoenix.
La soirée continua, apportant avec elle surprise et bonheur, les membres de la jaspe s’accordant enfin en cette nuit une soirée de détente.
Plus tard, les premières lueurs de l’aube vinrent éclairer Cristal , et chacun finit par regagner ses appartements et partit se coucher.


L’orque ne se réveilla que tard dans l’après-midi. Sitôt levé, il commença à faire ses bagages pour le lendemain. Il ne mit guère longtemps à les finir, et le tordenn s’assit lourdement sur son lit.
Il ne lui rester plus qu’à partir maintenant. Il ne lui restait plus rien à faire ; rien, mise à part ce qui lui semblait le plus dur, ce qu’il avait retardé au maximum… .Prévenir Thana.
Après avoir longuement inspiré, Tagor se releva, sortit de sa tente et se rendit d’un pas lent vers les appartements de la naine.


- Thana ? Tu es là ? Demanda-t’il en prenant soin de rester dehors, attendant patiemment une réponse.

Le voile de la tente se leva aussitôt et Thana apparu, ses deux yeux aux couleurs de l’automne se posant avec surprise sur son compagnon.
Elle portait encore sa robe de la veille…Une robe d’un vert émeraude et des plus sobre, mais qui révélait à la perfection la beauté de la naine.
Rares étaient les occasions où celle-ci quittait son armure ou ses atours de guerrières, voilant sa féminité au service de la guerre, pourtant l’orque avait toujours vu en elle la jeune fille et non la combattante acharnée, et Tagor rougit furieusement devant cette beauté qu’il n’avait pu que soupçonner.


- Tu voulais me parler ? Demanda-t’elle presque timidement, gêné comme elle était sans sa lourde cuirasse.
- Je…Euh oui, il faut que l’on discute. Quand seras tu disponible ?
- Maintenant.
- Alors suis moi.

Les deux Tordenns commençaient à marcher dans la forêt, l’obscurité de la nuit apparaissant déjà à l’horizon.
Ils s’éloignèrent du campement pour rejoindre le calme des bois, avançant silencieusement côte à côte, Tagor ne sachant comment lui expliquer et Thana se demandant ce que lui voulait son ami.
Après une longue promenade muette, l’orque pris soudain son courage à deux mains et prononça alors les paroles qu’il redoutait tant.


- Thana je…Je pars demain pour Trudheim.
- Tient donc ? Et que vas-tu y faire ? interrogea celle-ci, se méprenant sur les propos de son compagnon.
- Tu ne m’as pas compris…Je quitte la Jaspe.

La jeune fille s’immobilisa aussitôt.

- De quoi ? Sa voie était devenu suraiguë, ses yeux trahissant une inquiétude soudaine.
- Il me faut partir…L’orque osait à peine la regarder
- P-Pourquoi ?
- Il est temps de mettre un terme à toute cette histoire, ne crois-tu pas ? expliqua-t’il d’une voix lasse
- T-tu…Tu n’es pas sérieux Tagor !
- Si Thana…je ne peux plus rester, je n’en peux plus, nous souffrons tous deux depuis déjà trop longtemps.
- Mais…Mais j’ai…
- Mon choix est déjà fait. L’orque fuyait les regards de la naine, forçant le sien à rester planté au sol.
- Non…Tagor tu ne peux pas…Par Thor non ! L’inquiétude de la naine s’était transformée en détresse, sa voie en cri.
- Je suis désolé Thana, mais c’est ce qu’il me reste de mieux à faire. Je pars demain.
- Mais tu ne comprends pas ! J’ai romp…
- Ne complique pas les choses, je t’en pris…

Thana resta muette, les larmes coulant sinistrement sur ses joues devenues pâles, le temps semblant s’être arrêté pour elle.

- Mais je…
- Je suis désolé. Répéta-t’il, puis l’orque tourna lentement les talons, regagnant le campement de la jaspe.
Il n’aurait pu tenir plus longtemps et savait ne pouvoir soutenir le regard triste de sa bien aimé sans céder…

- Tagor ! Par pitié attends !!

_________________
Archiviste de la Jaspe et membre des loups de Quélasha.
Juge des Tordenns au sein du Haut Conseil de la Loi
Joueuse de Mjoll et Tagor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les états d'âme d'une chef : délivrance   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les états d'âme d'une chef : délivrance
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [Iron Chef ] Osef Corporation - Hot Fuse
» réussite examen caporal et caporal chef
» Le chef de bataillon MONTALEGRE à BEUTHEN
» Capitaine Maurice Anjot, le chef méconnu des Glières
» Petit train et chef de gare...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
coterie JASPE de Pangea :: Présentations et RP :: Discussions RP-
Sauter vers: